MONUSCO UN Website MONUC - RDC

MONUSCOMission de l’Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en RD Congo

Accueil  Plan du site   Webmail   Contactez-nous

English  |  français 19:11:50, jeudi, 30 oct. 2014
Dernières nouvelles | 30 Oct 2014 - Abyei : le PAM distribue de l'aide dans le nord de la région pour la première fois en trois ans; 30 Oct 2014 - L'ONU salue l'adoption d'un programme africain pour le transport durable; 30 Oct 2014 - Burkina Faso : le chef de l'ONU appelle au calme et envoie un émissaire dans le pays; 30 Oct 2014 - Au Kenya, Ban participe au lancement d'une campagne pour mettre fin à la mutilation génitale féminine; 30 Oct 2014 - Abyei : le PAM distribue de l'aide dans le nord de la région pour la première fois en trois ans; 30 Oct 2014 - L'ONU salue l'adoption d'un programme africain pour le transport durable; 30 Oct 2014 - Burkina Faso : le chef de l'ONU appelle au calme et envoie un émissaire dans le pays; 30 Oct 2014 - Au Kenya, Ban participe au lancement d'une campagne pour mettre fin à la mutilation génitale féminine; 29 Oct 2014 - Ban Ki-moon attristé par le décès du Président de Zambie, Michael Sata; 29 Oct 2014 - Darfour : le chef de l'ONU préoccupé par les conclusions d'un rapport sur la MINUAD ; 29 Oct 2014 - En visite en Somalie, les chefs de l'ONU et de la Banque mondiale réitèrent leur soutien; 29 Oct 2014 - Centrafrique : l'ONU prévient que la baisse de la production agricole menace la sécurité alimentaire; 29 Oct 2014 - Soudan du Sud : l'ONU et le gouvernement lancent une campagne pour démobiliser les enfants-soldats; 29 Oct 2014 - Des signes de ralentissement de l'épidémie d'Ebola au Libéria donnent un peu d'espoir, selon l'ONU; 29 Oct 2014 - Ban Ki-moon attristé par le décès du Président de Zambie, Michael Sata; 29 Oct 2014 - Darfour : le chef de l'ONU préoccupé par les conclusions d'un rapport sur la MINUAD ; 29 Oct 2014 - En visite en Somalie, les chefs de l'ONU et de la Banque mondiale réitèrent leur soutien; 29 Oct 2014 - Centrafrique : l'ONU prévient que la baisse de la production agricole menace la sécurité alimentaire; 29 Oct 2014 - Soudan du Sud : l'ONU et le gouvernement lancent une campagne pour démobiliser les enfants-soldats;
Contexte

Le processus de paix en RDC est loin d’être achevé. Les nombreux groupes armés congolais et étrangers qui opèrent encore en RDC restent une source d’insécurité et causent des déplacements massifs de population, principalement à l’Est du pays, ce qui génère de sérieux problèmes de protection des populations, d’accès humanitaires et de violation des droits de l’homme.

La restauration et l’extension de l’autorité étatique légitime dans des régions et territoires contrôlés par des groupes armés demeure problématique et constitue un important défi pour la paix, la sécurité et le développement de la RDC, et ce, malgré la mise en place de gouvernements nationaux et locaux démocratiquement élus. Ces autorités nouvellement élues manquent souvent de ressources et de l’expérience nécessaire pour répondre aux attentes des populations et recueillir les bénéfices de la paix.

La plupart des organisations de la société civile congolaise rencontre des défis majeurs, tels que le manque de moyens/financement, de capacités institutionnelles ou de coordination avec les autorités gouvernementales, que ce soit au sujet de l’efficacité de l’aide internationale, du développement ou de la reconstruction du pays.

La Section des Affaires Civiles englobe des activités multiples et est l’interlocutrice privilégiée entre une Mission et les représentants étatiques opérant à l’échelle locale, les organisations de la société civile et les partenaires de la communauté internationale. La Section représente la composante civile d’une Mission de maintien de la Paix qui opère au niveau social, administratif et politique local pour faciliter l’implémentation du mandat de la Mission sur l’étendue du territoire d’un pays et pour supporter les populations et le gouvernement dans l’identification et le renforcement des conditions et structures nécessaires pour asseoir une paix durable.


En tant que tel, le travail de la Section des Affaires Civiles participe à l’implémentation du mandat dans son entièreté et fait partie intégrante du noyau d’une Mission de maintien de la Paix. Le rôle joué par la Section des Affaires Civiles délimite le rôle d’une Mission de maintien de la Paix vis-à-vis de ses partenaires.

  • Représentation de la Mission, suivi et facilitation au niveau local

    Le personnel de la Section des Affaires Civiles représente la Mission et interagit avec les acteurs locaux sur tous les aspects opérationnels et sur toutes les activités de la Mission. La Section constitue un cadre de discussion privilégié qui permet à la population de communiquer ses priorités et ses perceptions concernant le processus de pacification ainsi que ses préoccupations au regard de l’action de la Mission dans le pays hôte. Les conditions de développement au niveau local sont évaluées en fonction du travail politique et opérationnel effectué au niveau national par la Mission. L’analyse des conflits actuels, de même que les premiers signes de conflits potentiels lui sont transmis, et les progrès réalisés dans l’implémentation du mandat de la Mission sont régulièrement évalués.

    Le recueil de données est effectué en support de la stratégie et de la planification globale de la Mission, ou, lorsque approprié, en support des programmes d’autres partenaires tels que les autorités nationales et locales ou des agences onusiennes. Faisant partie intégrante des efforts d’une Mission des Nations Unies, la Section des Affaires Civiles prend en compte les ressources existantes au niveau local et, lorsque approprié, facilite également le travail des partenaires onusiens lorsqu’ils ne sont pas présents au niveau local.

    La Section des Affaires Civiles peut jouer un rôle important en supportant la coordination, la cohésion et la consistance des politiques menées par les acteurs locaux (y compris par les composantes militaires et de police des Nations Unies), en donnant des conseils sur l’implémentation du mandat d’une Mission en général, ou relatifs à un aspect spécifique portant sur les relations avec les populations civiles.

     

  • Restauration de la confiance, gestion des conflits et support à la réconciliation

    La Section des Affaires Civiles soutient le développement et la mise en œuvre de conditions sociales menant à une paix durable, par un support aux mécanismes de réconciliation et aux activités de résolution des conflits au niveau local et/ou national, ainsi qu’au travers d’efforts pour favoriser l’engagement des populations et la restauration de la confiance dans les mécanismes devant mener à la paix.

    Ces efforts peuvent revêtir différents aspects, comme la facilitation du dialogue entre groupes d’intérêt, l’organisation d’activités de sensibilisation des populations, fournir un supports aux associations de la société civile impliquées dans des mécanismes pacifiques de résolution de conflit, procéder à l’identification, l’implémentation et le monitoring de QIPs (Quick Impact Projects - projets à impact rapide) ainsi que par la protection des intérêts des groupes exclus, menacés, marginalisés ou minoritaires.
  • Support a la restauration et a l’extension de l’autorité étatique

    Les Missions de maintien de la Paix des Nations Unies contribuent à la restauration et à l’extension de l’autorité étatique de bien des façons. La composante Affaires Civiles d’une Mission supporte le développement d’un espace politique au niveau local qui doit contribuer à la légitimation de la gouvernance représentative, fournit un support opérationnel aux activités des autorités étatiques lorsque et où cela s’avère nécessaire. Le support au développement d’un espace politique au niveau local implique des activités relatives à l’éducation civique, l’organisation de forums préélectoraux, le support au dialogue entre la société civile et les autorités étatiques. Dans ce domaine, les activités de la Section des Affaires Civiles visent à encourager la participation des acteurs locaux lors de l’établissement de la démocratie participative.

    Conçue début des années 1990 au sein du Département des Opérations de Maintien de la Paix de l’Organisation des Nations Unies, environ 500 membres du personnel travaillent pour la Section des Affaires Civiles dans 13 Missions de maintien de la Paix de par le monde.