MONUSCO UN Website MONUC - RDC

MONUSCOMission de l’Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en RD Congo

Accueil  Plan du site   Webmail   Contactez-nous

English  |  français 12:06:00, mercredi, 30 juil. 2014
Dernières nouvelles |
Stratégie Globale de Lutte contre les Violences Sexuelles dans la République Démocratique du Congo
 
Comme réponse à la Résolution du Conseil de Sécurité des Nations Unies 1794, avec le support de la UN Action Against Sexual Violence in Conflict Network et MONUSCO, la Conseillere Principale des NU et Coordonnatrice pour la Violence Sexuelle a développé la Stratégie Globale de Lutte contre les Violences Sexuelles en RDC. Elle résulte d’un processus de consultations aux niveaux provincial, national et international parmi les agences concernées des NU, les NGO internationales, les acteurs gouvernementaux et ceux de la société civile engagés dans des programmes et d’activités d’advocacy concernant les violences sexuelles.
 
La Stratégie vise à mettre en place une structure de coordination globale des actions réalisées par tous les acteurs opérant dans le domaine de la lutte contre les violences sexuelles en RDC.
 
La Stratégie Globale a été officiellement ratifiée par le Gouvernement de la RDC le 1er Avril 2009 et elle a été intégrée dans la UN Security and Stabilisation Support Strategy for the Eastern DRC et dans le Plan d’Action Humanitaire (Humanitarian Action Plan).
 
La Stratégie Globale repose sur cinq composantes, chacune gérée par une agence spécialisée des NU. Un Plan d’Action a été développé pour mettre en place la Stratégie. Le Plan souligne, en outre, l’importance du cinquième pilier de la Stratégie, dédié à la collecte et l’analyse des données sur les violences sexuelles. La portée d’une telle tache est liée pas seulement à la possibilité d’améliorer les connaissances sur les dynamiques qui sont à la base des violences sexuelles, mais aussi à la possibilité de rendre plus effective la réponse pour mettre fin à telles violences.
 
Les cinq composantes de la Stratégie sont :
 
  1. Protection et prévention (gérée par l’HCNUR - Haut Commissariat des NU pour les Refugiés)
  2. Achèvement de l’impunité des auteurs des crimes (gérée par le MONUSCO/OHCHR - Bureau Conjoint des Droits Humains)
  3. Reforme du secteur de la sécurité (gérée par le MONUSCO SSR – Security Sector Reform)
  4. Assistance multisectorielle aux victimes (gérée par l’UNICEF –  Fond des Nations Unies pour l’Enfance)
  5. Data et mapping (gérée par le FNUAP – Fond des Nations Unies pour la population)
L’enveloppe totale necessaire pour l’implémentation du plan d’action pour les prochaines deux années est de 56 million de US$.
 
 
Niveau national
 
Le Plan d’Action de la Stratégie et son budget ont été approuvés par le Gouvernement de la RDC en Novembre 2009. Ensuite, la Stratégie Globale a été intégrée dans la Stratégie Nationale de Lutte contre les Violences Basées sur le Genre comme action prioritaire pour adresser la problématique des violences sexuelles dans l’Est du pays. La Stratégie Nationale a été développée par le Ministère du Genre, de la Famille et de l’Enfance et a été lancée à Kinshasa le 25 et 26 Novembre 2009, avec le support de plusieurs agences des Nations Unies et de la MONUC.
 
La priorisation et la réalisation des activités de la Stratégie Globale seront gérées/coordonnées par les agences des Nations Unies et leurs contreparties gouvernementales, chacune relativement à sa propre composante.

L’Unité de la MONUSCO chargée des questions relatives à la violence sexuelle

Etablie récemment au sein de la MONUSCO, l’Unité chargée des questions relatives à la violence sexuelle a été créée pour soutenir le Gouvernement congolais dans la mise en œuvre de la Stratégie globale de lutte contre les violences sexuelles en RDC, stratégie lancée en 2009. La responsabilité de l’ensemble de la coordination reposera entre les mains du Ministère du Genre et de l’Unité de la MONUSCO chargée des questions relatives à la violence sexuelle. Le rôle de celle-ci est avant tout un rôle de coordination, ce qui représente un défi significatif dans un pays fragile de la taille de l'Europe occidentale. En travaillant avec les ministères, les agences de l’ONU, les bailleurs de fonds et la société civile aussi bien locale qu’internationale, et en leur fournissant de précieuses informations, cette unité de la MONUSCO facilite la prévention, la protection et la réponse aux violences sexuelles à travers le pays.

Basée à Kinshasa et à Goma, elle devra: 

  • En concertation avec le Gouvernement, les agences onusiennes et les sections concernées de la MONUSCO, élaborer un plan d'action pour la mise en œuvre de la Stratégie globale, mettre régulièrement à jour et assurer le suivi des plans de travail et budgets pour sa mise en œuvre ; 
  • Élaborer des indicateurs et surveiller régulièrement la mise en œuvre des activités et des déficiences liées au plan d'action de la Stratégie ; 
  • Appuyer les coordonnateurs des composantes dans la mobilisation des acteurs et des ressources nécessaires pour assurer la mise en œuvre intégrale de la Stratégie ; 
  • Rendre compte régulièrement des progrès de la Stratégie sur la base des indicateurs; 
  • Appuyer la facilitation des Groupes de travail et des réunions du Comité relatives à la mise en œuvre de la Stratégie ; 
  • Soutenir les partenaires pour résoudre les problèmes liés à la mise en œuvre de la Stratégie 
  • Apporter des conseils stratégiques et techniques aux Ministères impliqués dans la mise en œuvre de la Stratégie 
  • Travailler avec les agences de l’ONU et les sections de la MONUSCO pour la mobilisation de ressources nécessaires à la mise en œuvre de la Stratégie.

L'Unité chargée des questions relatives à la violence sexuelle, basée à Goma, travaillera en collaboration avec l'Unité de stabilisation en utilisant les mêmes outils de planification, d’établissement de rapports, de cartographie et d'évaluation.