Faits et chiffres

Autorisation de déploiement jusqu'au 31 mars 2017

Résolution du Conseil de sécurité 2277 (2016), 30 mars 2016

Maximum autorisé

Autorisation initiale

  • 22 016 personnels en uniforme, dont:
    • 19 815 militaires
    • 760 observateurs militaires
    • 391 personnels de police
    • 1 050 membres d’unités de maintien de l’ordre
  • Composante civile, judiciaire et pénitentiaire appropriée.

Autorisation supplémentaire

Le 28 mars 2013, le Conseil de Sécurité a décidé par sa résolution 2098 (2013) que la MONUSCOdisposerait, pour une période initiale d’un an et dans les limites de l’effectif maximum autorisé de 19 815 hommes, d’une « brigade d’intervention », comprenant notamment trois bataillons d’infanterie, une compagnie d’artillerie, une force spéciale et une compagnie de reconnaissance. Par sa résolution 2277 (2016), le Conseil a décidé de proroger le mandat de la mission et de sa brigade d'intervention à titre excpetionnel jusqu'au 31 mars 2017.

 

Situation au 31 décembre 2015

Effectifs déployés : 23 438 personnes au total

  • 19 452 membres du personnel en uniforme
    • 17 793 soldats
    • 481 observateurs militaires
    • 1 178 policiers
  • 3 565 membres du personnel civil
    • 840 membres du personnel civil international
    • 2 725 membres du personnel civil local
  • 421 volontaires des Nations Unies

Pertes en vies humaines

  • 95 au total

Aspects financiers

  • Méthode de financement : Les crédits ouverts aux fins du financement de la MONUSCO sont portés à un compte spécial.
  • Budget approuvé (du 1er juillet 2015 au 30 juin 2016) : 1 332 178 600 dollars [A/C.5/69/24

 

Pays contributeurs

Effectifs militaires

Afrique du Sud, Bangladesh, Belgique, Bénin, Bolivie (État plurinational de), Bosnie-Herzégovine, Brésil, Burkina Faso, Cameroun, Canada, Chine, Égypte, États-Unis d'Amérique, France, Ghana, Guatemala, Guinée, Inde, Indonésie, Irlande, Jordanie, Kenya, Malaisie, Malawi, Mali, Maroc, Mongolie, Népal, Niger, Nigéria, Pakistan, Paraguay, Pérou, Pologne, République tchèque, République-Unie de Tanzanie, Roumanie, Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande du Nord, Sénégal, Serbie, Sri Lanka, Suède, Suisse, Tunisie, Ukraine, Uruguay, Yémen et Zambie.

Personnel de police

Bangladesh, Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Côte d'Ivoire, Égypte, France, Guinée, Inde, Jordanie, Madagascar, Mali, Niger, Nigéria, République centrafricaine, Roumanie, Sénégal, Suède, Suisse, Tchad, Togo, Tunisie, Turquie, Ukraine et Yémen.