Les programmes de stabilisation

En 2016, trois autres programmes ont été mis en place dans Kitchanga, Ruzizi et Irumu Sud. Ces programmes ont été créés afin d’apporter des réponses spécifiques, holistiques et intégrées aux dynamiques de conflit soulevées lors de l’évaluation des besoins en situations conflictuelles.

Des efforts considérables ont été déployés par le Secrétariat de l’ISSSS pour faciliter l’appropriation des programmes par les parties prenantes locales. À cet égard, des séances de restitution ont été organisées dans les zones d’interventions prioritaires pour sensibiliser les dirigeants traditionnels, les acteurs de la société civile et les fonctionnaires locaux aux objectifs des programmes et à la nécessité d’une prise en charge locale.

Après la phase initiale d’élaboration des programmes de stabilisation, un appel de propositions a été lancé dans trois provinces (Nord-Kivu, Sud-Kivu et Ituri). Le processus de sélection est en cours dans les trois provinces et la mise en œuvre des programmes devrait commencer au cours du premier semestre de 2017.

Un processus similaire d’élaboration de programme a été amorcé dans la zone prioritaire de Beni. Avec le soutien de l’UE, une évaluation du conflit a été réalisée en mai 2016. En raison de la nature très sensible et militarisée du conflit dans cette région, une stratégie d’intervention spécifique a été élaborée par l’UAS au milieu de l’année 2016 et a été approuvée par l’équipe de direction de la mission de la MONUSCO en août 2016. Deux missions ont été déployées sur le terrain par l’UAS en novembre 2016, en vue d’identifier les initiatives de stabilisation déjà déployées ainsi que les lacunes en matière d’intervention et de coordination. La phase de programmation s’amorcera au début de l’année 2017.