Leadership

Bintou Keita (Guinée)

Représentante spéciale du Secrétaire général

Le Secrétaire Général a nommé Mme Bintou Keita, originaire de Guinée, Représentante Spéciale du Secrétaire Général en République Démocratique du Congo et Chef de la Mission de l'Organisation des Nations Unies pour la Stabilisation en République Démocratique du Congo (MONUSCO) 

Le Secrétaire Général des Nations Unies, António Guterres, a annoncé ce jeudi 14 janvier 2020, la nomination de Mme Bintou Keita, de Guinée, au poste de Représentante Spéciale en République Démocratique du Congo et Chef de la Mission de l'Organisation des Nations Unies pour la Stabilisation en République démocratique du Congo (MONUSCO). 

Mme Keita succède à Mme Leila Zerrougui de l'Algérie dont la mission se termine le mois prochain. Le Secrétaire Général s’est dit profondément reconnaissant à Mme Zerrougui pour sa contribution et ses services appréciables en faveur de la MONUSCO. 

Mme Keita apporte à ce poste plus de 30 ans d'expériences dans les domaines de la paix, de la sécurité, du développement, des affaires humanitaires et des droits de l'homme, ayant travaillé dans des environnements de conflit et post-conflit. Depuis janvier 2019, elle avait occupé le poste de Sous-Secrétaire Générale pour l'Afrique, aux Départements des Affaires Politiques et de Consolidation de la Paix ainsi que des Opérations de Paix; elle avait aussi occupé le poste de Sous-Secrétaire Générale aux Opérations de Maintien de la Paix, de novembre 2017 à décembre 2018. 

Entre 2015 et 2017, Mme Keita a servi les Nations Unies en qualité de  Représentante Spéciale Adjointe en charge des Opérations Hybrides Union Africaine-Nations Unies au Darfour (MINUAD). Elle avait précédemment dirigé les efforts des Nations Unies pour la lutte contre la Maladie à Virus Ebola en qualité de Responsable de la Cellule de Crise contre Ebola en Sierra Leone, entre février et novembre 2015. En sus, de 2007 à 2010, elle a été la Représentante Exécutive Adjointe du Secrétaire Général pour le Bureau Intégré des Nations Unies au Burundi. 

Mme Keita a rejoint l’ONU en 1989, où elle a également occupé plusieurs fonctions de direction et de leadership au sein du Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF) au Tchad, en République du Congo, à Madagascar, au Cap-Vert, au Rwanda, au Burundi et au Siège des Nations Unies. 

Mme Keita est titulaire d'une maîtrise en économie sociale de l'Université de Paris II, en France, et d'un diplôme de troisième cycle administration et gestion des entreprises de l'Université de Paris IX, en France. 

New York, le 14 janvier 2021 

 

 

David Gressly

David Gressly (États-Unis)


Représentant spécial adjoint pour la protection et les opérations au sein de la MONUSCO

M. David Gressly a récemment regagné son poste de Représentant spécial adjoint pour la protection et les opérations au sein de la MONUSCO. Il revient après avoir dirigé le mécanisme de coordination et de soutien à l’épicentre de l’épidémie d’Ebola, dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC).

M. David Gressly, des États-Unis, avait été est nommé par le Secrétaire général des Nations Unies, Coordonnateur des interventions d’urgence des Nations Unies pour la lutte contre l’Ebola.

M. Gressly dispose d’une vaste expérience dans le leadership humanitaire ainsi qu’en politique et en matière de sécurité. 

Il était Représentant spécial adjoint du Secrétaire général en RDC depuis 2015 et avait auparavant occupé le même poste au Mali où il était aussi Coordonnateur humanitaire et Représentant résident du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) à la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA).

 Il a également été Coordonnateur régional de la Mission des Nations Unies au Soudan (MINUS).

M. Gressly, qui a plus de 20 années d’expérience au sein du système des Nations Unies, a aussi été en poste au Sénégal, en tant que Coordonnateur régional des secours humanitaires pour le Sahel.

 

 

David McLachlan-Karr (Australie)

Représentant spécial adjoint du Secrétaire général, Coordonnateur résident et Coordonnateur humanitaire

Le Secrétaire général de l’ONU, M. António Guterres, a annoncé le 25 octobre 2019 la nomination de M. David McLachlan-Karr, de l’Australie, comme Représentant spécial adjoint à la Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (MONUSCO), en même temps qu’il occupera les fonctions de Coordonnateur résident des Nations Unies et Coordonnateur des opérations humanitaires dans ce pays.

M. McLachlan-Karr compte 26 ans d’expérience dans le développement et l’action humanitaire au sein de l’ONU.  Il a participé à de nombreuses missions d’urgence sur le terrain, notamment en Somalie, dans le Caucase, au Kosovo, au Darfour, au Timor-Leste et en Iraq.  De 2004 à 2016, il a été Coordonnateur résident des Nations Unies et Représentant résident du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) au Venezuela, en Papouasie-Nouvelle-Guinée, en Sierra Leone et en Jordanie.  

Il a été détaché auprès du Forum économique mondial en tant que Conseiller principal en 2016, avant d’être nommé, en 2017, au poste de Représentant spécial adjoint et Coordonnateur résident adjoint en Guinée-Bissau, un poste qu’il a occupé jusqu’à sa nomination comme Représentant spécial adjoint par intérim à la MONUSCO en juin 2019.

Avant de rejoindre l’ONU en 1993, M. McLachlan-Karr était un diplomate australien.

Né en 1961, il est titulaire d’une maîtrise en relations internationales de l’Université de Cambridge et d’une licence en relations internationales et droit de l’Université du Queensland.

Le Général Ricardo Augusto Ferreira Costa Neves (Brésil) 

Commandant de la Force

Le Secrétaire général des Nations Unies a annoncé le 3 décembre 2019 la nomination du général de corps d’armée Ricardo Augusto Ferreira Costa Neves, du Brésil, au poste de commandant de la force de la Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (MONUSCO).

Il succède au général de corps d’armée Elias Rodrigues Martins Filho, lui aussi du Brésil.  Ce dernier a achevé son mandat le 31 octobre 2019.  Le Secrétaire général le remercie pour son dévouement total et son leadership à la tête de la composante militaire de la MONUSCO.

Le général de corps d’armée Costa Neves est actuellement Directeur de l’évaluation et de la promotion au commandement de l’armée brésilienne.  Il est à ce poste depuis fin 2018.  Il a mené une carrière militaire distinguée au sein des forces armées brésiliennes pendant plus de 30 ans.  Il a notamment été commandant de l’Académie militaire, responsable de la formation et de l’éducation des jeunes officiers.

Plus tôt dans sa carrière, il a occupé le poste de commandant de la 17e brigade d’infanterie de la jungle de 2015 à 2017, ainsi que commandant de la 62e brigade d’infanterie entre 2008 et 2010.

Le général de corps d’armée Costa Neves a également une expérience dans le maintien de la paix.  Il a été observateur militaire à la Mission de vérification des Nations Unies en Angola III (UNAVEM III), de 1995 à 1996.

Le général de corps d’armée Costa Neves est diplômé de l’École supérieure de guerre du Brésil.

Brigadier général Mody Berethé (Mali)

Chef de la Composante Police

Le Brigadier général Mody Berethé a pris ses fonctions en tant que Chef de la Composante Police des Nations Unies (UNPOL) à la MONUSCO le lundi 25 janvier 2021. 

Il apporte à ce poste une expérience extrêmement riche en matière d’opérations de paix des Nations Unies et une expérience éprouvée dans le domaine de la Réforme et de la Sécurité. 

Entre décembre 2016 et octobre 2019, il a occupé le poste de Chef de la Réforme du Secteur de la Sécurité de la Mission Multidimensionnelle Intégrée des Nations Unies pour la Stabilisation en République Centrafricaine (MINUSCA). 

Il a également bénéficié d’autres affectations importantes au sein des Nations Unies : Responsable de la Réforme du Secteur de la Sécurité au Bureau des Nations Unies auprès de l'Union africaine (UNOAU) et du DPKO de 2011 à 2014 ; Officier de Réforme de la Force de Police Permanente (SPC) et Officier de Police à la Section d'Appui à la Gestion des Missions de la Division de Police, UNHQ, d'avril 2008 à juillet 2011. 

M. Berethé a également été Conseiller Technique sur les questions de réduction d'armes légères et de la violence armée au PNUD, au Burundi, entre septembre 2005 et mai 2007. 

En tant que Policier Civil, il a rendu de précieux services à la MONUC et à l'ONUB de février 2003 à août 2005.

Au niveau national, le Brigadier General Berethé possède une solide expérience policière à des postes de commandement depuis plus d'une décennie. 

Il a occupé le poste de Directeur Général de l'Ecole de Maintien de la Paix à Bamako, au Mali, de novembre 2019 jusqu'à ce qu'il soit nommé au poste actuel. Bien avant, Il avait été Chef de la Gendarmerie nationale de janvier 2014 à octobre 2015. Il avait également occupé de hautes fonctions au sein de cette même institution de 1994 à 2003.

Diplômé de la Sorbonne, le Brigadier général Berethé, est titulaire d'un Master en Gestion de la Paix et de la Sécurité en Afrique.

Il est marié et père de six enfants.

 

CHEFS DE BUREAU

BENI

Mme Cecilia Piazza

BUKAVU

M. Soro Karna

BUNIA

M. Josiah OBAT

GOMA

M. Omar Aboud

KALEMIE

M. Jacob Mogeni

KANANGA

Mme Sophie Stecher

UVIRA

M. Abdourahamane GANDA

BUTEMBO

M. Guirane N’Diaye