Leadership

Leila Zerrougui (Algérie)

Représentant spécial du Secrétaire général

Le Secrétaire général de l’ONU, M. António Guterres, a annoncé aujourd’hui que Mme Leila Zerrougui, de l’Algérie, était nommée Représentante spéciale et Chef de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (MONUSCO).

Mme Zerrougui succède à M. Maman Sidikou, du Niger, dont la mission se termine en janvier 2018.  Le Secrétaire général exprime sa gratitude à M. Sidikou dont il salue le leadership et le dévouement tout au long de son mandat.

Mme Zerrougui a plus de 30 années d’expérience dans les domaines de l’état de droit et de la protection des civils, ainsi que des compétences en matière de gestion et de leadership.  Elle a été Représentante spéciale du Secrétaire général pour le sort des enfants en temps de conflit armé de 2012 à 2016, et Représentante spéciale adjointe du Secrétaire général à la MONUSCO, de 2008 à 2012, au sein de laquelle elle a dirigé les travaux visant à renforcer l’état de droit et la protection des civils.

Experte juridique en matière des droits de l’homme et de l’administration de la justice, Mme Zerrougui a mené une éminente carrière dans le renforcement de l’état de droit et la défense des stratégies et des mesures de protection des groupes vulnérables, en particulier les femmes et les enfants.  Membre du Groupe de travail sur la détention arbitraire du Conseil des droits de l’homme des Nations Unies de 2001 à 2003, elle en a été Présidente-Rapporteuse de 2003 à 2008.

Elle a auparavant été membre experte de plusieurs groupes de travail et comités relevant de l’ancienne Commission des droits de l’homme des Nations Unies.  Avant d’entamer sa carrière à l’international, Mme Zerrougui a mené une longue carrière en Algérie où, en 2000, elle a été nommée à la Cour suprême.

Née en 1956, Mme Zerrougui est titulaire d’un diplôme de l’École nationale d’administration, sise à Alger, obtenu en 1980.  À partir de 1993, elle a occupé divers postes académiques dans des facultés de droit en Algérie et a été Professeure agrégée à l’école Supérieure de la Magistrature, à Alger.

 

David Gressly

David Gressly (États-Unis)
Coordonnateur des Nations Unies pour les interventions d’urgence pour l’Ebola

 

Le Secrétaire général des Nations Unies a récemment annoncé le renforcement du mécanisme de coordination et de soutien à l’épicentre de l’épidémie d’Ebola, dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC), dirigé par M. David Gressly, des États-Unis, qui est nommé Coordonnateur des interventions d’urgence des Nations Unies pour la lutte contre l’Ebola.

M. Gressly arrive à ce poste avec une vaste expérience dans le leadership humanitaire ainsi qu’en politique et en matière de sécurité.  Il était Représentant spécial adjoint du Secrétaire général en RDC depuis 2015 et avait auparavant occupé le même poste au Mali où il était aussi Coordonnateur humanitaire et Représentant résident du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) à la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA).  Il a également été Coordonnateur régional de la Mission des Nations Unies au Soudan (MINUS).

M. Gressly, qui a plus de 20 années d’expérience au sein du système des Nations Unies, a aussi été en poste au Sénégal, en tant que Coordonnateur régional des secours humanitaires pour le Sahel.
 

François Grignon (France)

Représentant spécial adjoint par intérim pour la protection et les opérations au sein de la MONUSCO

Le Secrétaire général des Nations Unies, M.  António Guterres, a annoncé la nomination de M. François Grignon, de la France, comme son Représentant spécial adjoint pour la protection et les opérations auprès de la Mission de l'Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (MONUSCO).

M. Grignon apporte dans ses nouvelles fonctions une vaste expérience acquise au cours de 20 années consacrées à l’appui des processus de paix et des opérations de maintien de la paix en Afrique centrale et orientale, à la fois pour des organisations non gouvernementales et les Nations Unies.

Il travaillait précédemment auprès de la Mission de l'Organisation des Nations Unies en République démocratique du Congo (MONUC), de la Mission des Nations Unies au Soudan (MINUS) et de la Mission des Nations Unies pour l'appui à la justice en Haïti (MINUJUSTH), ainsi qu’au Siège de l’ONU.

Né en 1970, il est détenteur d’un doctorat en sciences politiques décerné par l’Université Montesquieu à Bordeaux et de deux maîtrises de l’Université Panthéon-Sorbonne à Paris, en France.  Il est aussi diplômé de l’Institut d’Études politiques de Paris (Sciences-Po).

David McLachlan-Karr (Australie)

Représentant spécial adjoint du Secrétaire général, Coordonnateur résident et Coordonnateur humanitaire

Le Secrétaire général de l’ONU, M. António Guterres, a annoncé le 25 octobre 2019 la nomination de M. David McLachlan-Karr, de l’Australie, comme Représentant spécial adjoint à la Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (MONUSCO), en même temps qu’il occupera les fonctions de Coordonnateur résident des Nations Unies et Coordonnateur des opérations humanitaires dans ce pays.

M. McLachlan-Karr compte 26 ans d’expérience dans le développement et l’action humanitaire au sein de l’ONU.  Il a participé à de nombreuses missions d’urgence sur le terrain, notamment en Somalie, dans le Caucase, au Kosovo, au Darfour, au Timor-Leste et en Iraq.  De 2004 à 2016, il a été Coordonnateur résident des Nations Unies et Représentant résident du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) au Venezuela, en Papouasie-Nouvelle-Guinée, en Sierra Leone et en Jordanie.  

Il a été détaché auprès du Forum économique mondial en tant que Conseiller principal en 2016, avant d’être nommé, en 2017, au poste de Représentant spécial adjoint et Coordonnateur résident adjoint en Guinée-Bissau, un poste qu’il a occupé jusqu’à sa nomination comme Représentant spécial adjoint par intérim à la MONUSCO en juin 2019.

Avant de rejoindre l’ONU en 1993, M. McLachlan-Karr était un diplomate australien.

Né en 1961, il est titulaire d’une maîtrise en relations internationales de l’Université de Cambridge et d’une licence en relations internationales et droit de l’Université du Queensland.

Le Général Ricardo Augusto Ferreira Costa Neves (Brésil) 

Commandant de la Force

Le Secrétaire général des Nations Unies a annoncé le 3 décembre 2019 la nomination du général de corps d’armée Ricardo Augusto Ferreira Costa Neves, du Brésil, au poste de commandant de la force de la Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (MONUSCO).

Il succède au général de corps d’armée Elias Rodrigues Martins Filho, lui aussi du Brésil.  Ce dernier a achevé son mandat le 31 octobre 2019.  Le Secrétaire général le remercie pour son dévouement total et son leadership à la tête de la composante militaire de la MONUSCO.

Le général de corps d’armée Costa Neves est actuellement Directeur de l’évaluation et de la promotion au commandement de l’armée brésilienne.  Il est à ce poste depuis fin 2018.  Il a mené une carrière militaire distinguée au sein des forces armées brésiliennes pendant plus de 30 ans.  Il a notamment été commandant de l’Académie militaire, responsable de la formation et de l’éducation des jeunes officiers.

Plus tôt dans sa carrière, il a occupé le poste de commandant de la 17e brigade d’infanterie de la jungle de 2015 à 2017, ainsi que commandant de la 62e brigade d’infanterie entre 2008 et 2010.

Le général de corps d’armée Costa Neves a également une expérience dans le maintien de la paix.  Il a été observateur militaire à la Mission de vérification des Nations Unies en Angola III (UNAVEM III), de 1995 à 1996.

Le général de corps d’armée Costa Neves est diplômé de l’École supérieure de guerre du Brésil.

Awale Abdounasir

Commissaire Awalé Abdounasir (Djibouti)

Chef de la police

Le Commissaire Awalé Abdounasir, un ressortissant de Djibouti est actuellement le Chef de la Composante Police de la MONUSCO, poste qu'il occupe depuis le 22 février 2016. Il vient de quitter la MINUSMA où il a occupé le même poste pendant 29 mois.

Avant sa nomination comme Chef de la police de la MINUSMA, le Commissaire Awalé a servi à l'ONUCI durant cinq (5) années consécutives dans diverses positions. Il a commencé comme Officier de Police des Nations Unies (officier de patrouille), puis successivement Chef de station, Assistant spécial du Commissaire de Police, Chef de la Réforme et de la Section de Renforcement des Capacités des Forces de Sécurité locales, Adjoint au Commissaire de Police et enfin Commissaire de police par intérim.

Il est titulaire d'un Master en Droit et en Politique de Sécurité de l'Université de Lyon III et d'un Master en Biochimie de l'Université de Rennes (France).

Il a été Professeur avant de rejoindre la police et a plus de 18 ans d'expérience de police. Il est diplômé de l'Ecole Nationale Supérieure de Police de Saint Cyr au Mont d'Or (France). Il a également participé à plusieurs programmes de formation sur la lutte contre le terrorisme et la gestion des catastrophes aux Etats-Unis.

Le Commissaire Awalé, au cours de sa carrière dans la police nationale de son pays, a occupé divers postes de responsabilité dont ceux de Directeur du Laboratoire de la Police Technique et Scientifique, Directeur de l'Académie de Police et, Chef de Cabinet au Ministère de l'Intérieur de Djibouti.

Le commissaire Awalé est marié et père de 5 enfants.

 

CHEFS DE BUREAU

BENI

M. Omar Aboud

BUKAVU

M. Soro Karna

BUNIA

Mme Cecilia Piazza

GOMA

M. Julius Fondong

KALEMIE

M. Jacob Mogeni

KANANGA

Mme Sophie Stecher

KINDU

M. Tankoano Boubacar

UVIRA

M. Abdourahamane GANDA

BUTEMBO

M. Guirane N’Diaye