COMMUNIQUÉS DE PRESSE

  • Suite aux affrontements meurtriers survenus vendredi, la MONUSCO apporte un soutien aux réfugiés burundais à Kamanyola

    Suite aux affrontements meurtriers survenus vendredi, la MONUSCO apporte un soutien aux réfugiés burundais à Kamanyola. Photo MONUSCO/Alain Likota

    20 sep 2017 - KINSHASA, 19 septembre 2017 - La Mission de l'Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (MONUSCO) apporte un soutien de première urgence aux réfugiés burundais suite aux affrontements mortels qui ont eu lieu vendredi dernier à Kamanyola (province du Sud-Kivu) dans lesquels 38 réfugiés (24 hommes, 13 femmes et un enfant) et un militaire congolais ont été tués et plus d'une centaine de personnes blessées.
  • Un casque bleu tué dans le territoire de Beni
    19 sep 2017 - Kinshasa, 18 septembre 2017 – Un casque bleu de la Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (MONUSCO) a été tué hier dans le territoire de Beni dans la province du Nord-Kivu.
  • Le chef de la MONUSCO condamne des affrontements meurtriers impliquant des demandeurs d’asile au Sud-Kivu

    Le chef de la MONUSCO condamne des affrontements meurtriers impliquant des demandeurs d’asile au Sud-Kivu. Photo MONUSCO

    16 sep 2017 - KINSHASA, 16 septembre 2017 – Le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies en République démocratique du Congo, Maman Sidikou, a condamné aujourd’hui les actes de violence perpétrés à Kamanyola (province du Sud-Kivu) qui ont entraîné la mort de dizaines de personnes et il a présenté ses sincères condoléances aux familles des victimes.
  • 13 sep 2017 - KINSHASA, 7 septembre 2017 – Suite à la découverte de plusieurs documents frauduleux, la Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (MONUSCO) tient à rappeler qu’elle n’est en aucun cas impliquée dans le processus de certification pour l’exportation ou l’importation de minerais.
  • Sheka, chef d'un groupe armé , remis aux autorités congolaises par la MONUSCO

    Le rebelle Ntabo Ntaberi Sheka, chef du groupe armé Nduma Défense du Congo (NDC) lors de sa reddition le 26 juillet 2017. Photo MONUSCO/Force

    04 aoû 2017 - Kinshasa, 4 août 2017 – Le rebelle Ntabo Ntaberi Sheka, chef du groupe armé Nduma Défense du Congo (NDC), a été transféré vendredi 4 août à Kinshasa et a été remis par la MONUSCO aux autorités judiciaires congolaises. Sheka était sous supervision de la MONUSCO à Goma depuis sa reddition le 26 juillet.
  • La MONUSCO souligne la nécessité du respect des libertés et droits fondamentaux et exhorte toutes les parties prenantes congolaises à faire preuve de retenue
    02 aoû 2017 - Kinshasa, le 1er août 2017: Maman S. Sidikou, Représentant spécial du Secrétaire général et chef de la MONUSCO, exprime sa préoccupation face aux arrestations et détentions arbitraires survenues en différentes régions de la République démocratique du Congo (DRC), à la suite d'une mobilisation pacifique de la société civile aux fins de protester contre le retard accusé dans la publication du calendrier électoral et d'appeler à la tenue des élections avant la fin de l'année.
  • Le rebelle Sheka, poursuivi pour crimes contre l’humanité, s’est rendu à la MONUSCO

    Ntabo Ntaberi Sheka, fondateur et chef du groupe rebelle Nduma défense du Congo (NDC).

    26 juil 2017 - Goma, le 26 juillet 2017 – Ntabo Ntaberi Sheka, fondateur et chef du groupe rebelle Nduma défense du Congo (NDC), s’est rendu mercredi 26 juillet à la MONUSCO à Mutongo, environ 10 km au nord de Walikale, dans la province du Nord Kivu. Il a été transféré à Goma. Sheka est recherché depuis 2011 après avoir été l’objet d’un mandat d’arrêt délivré par la justice congolaise pour crimes contre l’humanité pour viols de masse.
  • RDC : Zeid nomme une équipe d’experts internationaux sur la région du Kasaï

    Zeid Ra’ad Al Hussein, le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme. Photo Credit: OHCHR

    26 juil 2017 - GENEVE (26 juillet 2017) – Zeid Ra’ad Al Hussein, le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, a annoncé mercredi la nomination de Bacre Ndiaye (Sénégal), Luc Côté (Canada) et  Fatimata M’Baye (Mauritanie) en qualité d’experts internationaux sur la situation dans la région du Kasaï, en République démocratique du Congo. Bacre Ndiaye assumera les fonctions de président de l’équipe d’experts.
  • Fermeture de 5 bases fixes au Nord-Kivu pour plus de mobilité et de flexibilité
    19 juil 2017 - Kinshasa, 19 juillet 2017 - Dans le cadre de son changement de mode opérationnel, la MONUSCO fermera à partir du 31 juillet cinq bases fixes dans les territoires de Walikale, Masisi et Lubero au Nord Kivu, indique le Représentant spécial du Secrétaire Général de l’ONU, Maman Sidikou. Il s’agit de bases situées à Walikale-centre et de Bunyapuri (Territoire de Walikale), à Masisi-centre et Nyabiondo (Territoire de Masisi) et à Luofu (Territoire de Lubero).
  • L’Accord du 31 décembre 2016 doit être mis en œuvre intégralement et sans délai par ses signataires (Représentant spécial)
    01 juil 2017 - Kinshasa, 1er juillet 2017 - Le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies en République démocratique du Congo et Chef de la MONUSCO, Maman Sidikou, suit de près l’évolution de la situation politique en République démocratique du Congo et en particulier les récentes déclarations de plusieurs acteurs nationaux clefs.

Pages