MONUSCO UN Website MONUC - RDC

MONUSCOMission de l’Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en RD Congo

Accueil  Plan du site   Webmail   Contactez-nous

English  |  français 00:33:45, samedi, 19 avr. 2014

NOTE D'INFORMATION

La MONUSCO soutient un débat sur l’influence de la culture dans l’éducation de la jeune fille


Kinshasa, 24 mars 2012 - Dans le cadre de son mandat consistant à assurer la promotion des idéaux des Nations Unies, l’Unité Outreach (communication sociale) de la Division de l’Information publique organise, à l’Université de Kinshasa, les 26 et 27 avril, une campagne de sensibilisation à la culture de la paix.


En partant du cas général africain, les participants débattront sur l’influence de la culture dans l’éducation de la jeune fille en RDC et son impact dans l’action de la femme pour la consolidation paix. Etudiantes, historiens, sociologues, chercheurs et intellectuels, membres des organismes internationaux seront invités à répondre aux questions suivantes :
 

  • Quel est le statut de la jeune fille/femme, hier et aujourd’hui ?
  • A quel projet culturel obéit le modèle éducatif de la jeune fille ?
  • Quel rôle joue-t-elle et doit-elle jouer pour une bonne cohésion sociale?
  • Comment entreprendre des changements de comportement sans heurter la paix sociale ?
  • Que pouvons-nous faire pour revenir sur certaines certitudes qui entrainent un mal être chez la jeune fille ?

Placé sous l’égide de l’Université de Kinshasa, ce débat qui fait le pont entre traditions et modernité pour penser l’action de la femme dans le processus de paix, a pour objectif d’associer les jeunes universitaires dans la réflexion sur « l’implication de la jeune fille dans la consolidation de la paix en RDC », thème de l’Equipe pays des Nations Unies pour la célébration de la Journée Internationale de la Femme.
Il interpellera étudiants, jeunes universitaires, sociologues, historiens, éducateurs, communicateurs, leaders des organisations de la société civile et membres d’organismes des Nations Unies afin qu’ils apportent leur éclairage sur les valeurs sociales et culturelles congolaises et sur la consolidation de la paix nationale.

Une autre composante de la sensibilisation permettra d’appuyer la création artistique autour du devoir de réconciliation et leur diffusion à travers le pays. Dans les disciplines qui sont les leurs (théâtre, musique, recueil de texte, conte, photos…), des artistes devront produire des œuvres qui deviendront des outils de sensibilisation de la population pour le rétablissement de la confiance et de la paix.

Ces productions pourront faire l’objet d’une large diffusion dans le futur.

Liste des articles << L'article précédent     L'article suivant >>
Print