MONUSCO UN Website MONUC - RDC

MONUSCOMission de l’Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en RD Congo

Accueil  Plan du site   Webmail   Contactez-nous

English  |  français 12:36:15, mardi, 02 sept. 2014

Communiqués de presse

Les Nations Unies protestent contre la décision de suspension de Radio Okapi par le CSAC


Kinshasa, 02 décembre 2012 – La Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la Stabilisation en République Démocratique du Congo (MONUSCO) exprime sa grande déception suite à la décision du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel et de la Communication (CSAC) de suspendre les transmissions de Radio Okapi.

 

« La décision est particulièrement mal venue eu égard à la situation délicate et difficile qui prévaut au Nord- Kivu », a dit le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies en RDC et Chef de la MONUSCO, Roger Meece. « Radio Okapi diffuse des informations cruciales pour la population telles que des appels au calme par les leaders religieux, les communiqués relatifs à l’instauration du couvre-feu par les autorités provinciales et bien d’autres encore. Je trouve le choix du moment pour cette décision et l’absence de notification troublants et regrettables », a ajouté Roger Meece.
 
La décision de suspension n’a jamais été notifiée ni à Radio Okapi ni à la MONUSCO. Cependant, la MONUSCO a pu entrer en possession d’une copie du document dans lequel le CSAC justifie sa décision par le refus de Radio Okapi de lui soumettre sa grille de programmes. Considérant la gravité de la situation sécuritaire à Goma, le Représentant spécial a pris la décision d’autoriser l’utilisation des voies alternatives afin de permettre, même de façon intermittente, la poursuite des programmes de Radio Okapi dans le Nord-Kivu.
 
Tous les membres du Système des Nations Unies dont l’Equipe-pays et la MONUSCO, demeurent totalement résolus dans leur engagement de répondre à l’urgence humanitaire et sécuritaire que vit la population du Nord Kivu. Ils apportent leur plein soutien pour mettre fin et résoudre, aussi rapidement que possible, la menace que constituent les actions militaires du M23. Ceci afin de permettre, plus largement, l’émergence d’une paix et d’une sécurité durables pour la population du Nord-Kivu et de la région.
 
Liste des articles << L'article précédent     L'article suivant >>
Print